Pénurie d'essence : «pas de quoi paniquer»

le
0
François Fillon a affirmé dimanche soir sur TF1 qu'«il n'y aura(it) pas de pénurie d'essence», tout en promettant qu'il ne laissera pas «bloquer notre pays», après la ruée vers les pompes ce week end. Plus d'un millier de stations-service dans la grande distribution sont en rupture de stock.

Les tensions autour du ravitaillement en carburant montent en France. Les douze raffineries françaises sont toujours en grève et les routiers sont entrés dans la danse en aidant aux blocages des dépôts pétroliers. De fait un certain nombre de stations-essence en France sont à sec. Plus d'un millier de stations-service sont en rupture de stock de carburant lundi en matinée, a indiqué à l'AFP l'Union des importateurs indépendants pétroliers (UIP), qui représente la grande distribution, soit 60% des ventes en France.

Face au risque de pénurie d'essence, les Français se sont en effet rués ce week end sur les pompes, certains remplissant même des bidons d'essence, par précaution. Résultat, les ventes de carburants ont bondi de 50% ces derniers jours. Sur la N7 à Ris-Orangis, deux véhicules de police ont même surveillé la file d'une vingtaine de voitures après que deux automobilistes ont manqué à en venir aux mains.

Il faut dire que les syndicats du secteur pétrol

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant