Pendant ce temps, le Sénat continue à examiner le projet de loi

le
0
La Haute Assemblée a poursuivi imperturbablement l'examen du projet de réforme des retraites.

Il est des moments où le Parlement devient un théâtre d'ombres. Alors que l'exécutif et les syndicats se livraient mardi à une nouvelle épreuve de force sur la réforme des retraites, le Sénat a poursuivi imperturbablement l'examen du projet de loi. Même si les sénateurs étaient davantage préoccupés par ce qui se passait à l'extérieur de l'enceinte du Palais du Luxembourg.

La Haute Assemblée avait adopté en priorité le relèvement respectif de l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans et du droit à une pension sans décote de 65 à 67 ans. Après l'adoption de la deuxième de ces dispositions, lundi soir, le Sénat a commencé l'examen des autres articles du projet de loi. Odette Terrade (PC, Val-de-Marne) a accusé Éric Woerth de mettre à mal «l'héritage du Conseil national de la résistance», qui prévoyait la création d'une Sécurité sociale généralisée. Jean-Pierre Sueur (PS, Loiret) a jugé que «les bénéficiaires du bouclier fiscal contr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant