Pendaison d'un Pakistanais mineur au moment des faits

le
0

ISLAMABAD, 4 août (Reuters) - Shafqat Hussain, un Pakistanais condamné à mort dont les avocats avaient indiqué qu'il était mineur lors de son arrestation et avait avoué sous la torture, a été pendu mardi, a annoncé le groupe Justice Project Pakistan, qui le représentait. Un responsable à la prison centrale de Karachi, où a eu lieu l'exécution, a confirmé l'exécution. Le moratoire de fait qui était observé en matière d'exécutions au Pakistan a été levé le 17 décembre dernier, au lendemain de l'attentat meurtrier contre une école miliaire par les taliban pakistanais. L'attentat avait fait 134 morts parmi les élèves et tué 19 adultes. Depuis, le Pakistan a pendu près de 200 personnes. Seuls l'Iran et la Chine ont procédé à plus d'exécutions cette année, selon l'association de défense des droits de l'homme Amnesty International. Shafqat Hussain était mineur en 2004 quand il a avoué sous la torture avoir tué un autre enfant, avaient indiqué ses avocats. Ils précisent qu'il a été brûlé à la cigarette et qu'on lui a arraché les ongles pour obtenir ses aveux. Selon ses avocats, il avait 17 ans. Sa famille disait qu'il avait 14 ans. (Katharine Houreld; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant