Pénalisées en France, les Galeries Lafayette font mieux ailleurs

le
1
LES GALERIES LAFAYETTE PÉNALISÉES À PARIS PAR LA BAISSE DU TOURISME
LES GALERIES LAFAYETTE PÉNALISÉES À PARIS PAR LA BAISSE DU TOURISME

par Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Les Galeries Lafayette, pénalisées par la chute des flux touristiques à Paris, ont vu les ventes de leur magasin du boulevard Haussmann décrocher de 15% auprès de la clientèle étrangère au premier semestre.

"Il y a clairement un sujet sécuritaire en France (...) Mais la France et les Galeries Lafayette font toujours rêver et la clientèle étrangère reviendra", a déclaré mercredi Nicolas Houzé, directeur général du groupe, lors d'une conférence de presse.

Les touristes étrangers, qui viennent moins dans la capitale depuis les attentats de novembre 2015, comptent pour 50% des ventes du navire amiral du groupe, Chinois en tête, suivis des Taiwanais et des Américains.

Les ventes réalisées auprès de la clientèle française du grand magasin ont quant à elles fait preuve de résistance et sont restées "quasiment stables".

Interrogé sur les tendances de l'été, Nicolas Houzé a estimé que le mois de juillet avait été "de bonne facture grâce aux soldes" et qu'août avait été "plus calme".

Le mois de septembre démarre quant à lui difficilement, pour cause de météo très clémente, a-t-il ajouté.

Au BHV Marais, qui a été entièrement rénové et fête actuellement ses 160 ans, les ventes ont été "quasiment stables" au premier semestre et l'ouverture le dimanche, effective depuis juillet, a permis de générer un chiffre d'affaires supplémentaire de 8%.

A l'inverse, l'expansion internationale de l'enseigne Galeries Lafayette semble porter ses fruits. Les ventes du magasin de Pékin ont grimpé de 15% au premier semestre tandis que celles de Dubaï devraient atteindre les 100 millions cette année, conformément aux objectifs.

Le groupe, qui détient aussi des magasins à Berlin, Casablanca et Djakarta, prévoit des ouvertures à Doha et Istanbul d'ici 2018 et poursuit des discussions avec de potentiels partenaires en Chine et au Moyen-Orient pour ouvrir cinq nouveaux magasins d'ici à 2020, a précisé Nicolas Houzé.

Le magasin du boulevard Haussmann lancera en 2017 un vaste chantier de rénovation visant à reconquérir sa clientèle parisienne et à mieux affronter la concurrence des autres grands magasins de la capitale.

Un magasin dédié à la clientèle asiatique sera par ailleurs ouvert début 2017 (2.600 m2 sur deux étages) sur le boulevard Haussmann pour désengorger le rez-de-chaussée du magasin historique.

Il proposera principalement des accessoires, de la bijouterie et de l'horlogerie d'entrée de gamme.

Au total, les ventes du groupe, qui comprend également les horlogers Royal Quartz et Louis Pion, ont reculé de près de 6% au premier semestre à 1,6 milliard d'euros.

(Dominique Vidalon, édité par Pascale Denis et Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • remimar3 il y a 3 mois

    En France on n'arrête pas de rajouter des contraintes pour les entreprises. Moralité, seuls ceux qui ont encore un emploi sont protégés, tout le temps que leur entreprise tient le coup.