Pénalisation des clients de prostituées : la loi arrive à l'Assemblée

le
5
Le texte doit commencer à être examiné ce mercredi soir et vendredi. Il suscite de nombreuses questions au sein des groupes parlementaires.

Pas de suspense mais des débats. Si la proposition de loi visant à sanctionner les clients de prostituées devrait être votée largement la semaine prochaine à l'Assemblée, elle suscite beaucoup d'interrogations dans chaque groupe. «Il y a des positions divergentes entre nous sur deux points: la pénalisation du client et la possibilité de régularisation des personnes qui sortent de la prostitution», a reconnu mardi le chef de file des députés UMP Christian Jacob. Une majorité s'abstiendra lors du vote solennel fixé au 4 décembre, selon le député Daniel Fasquelle.

La proposition de loi, initiée par les députés socialistes Maud Olivier et Catherine Coutelle et l'UMP Guy Geoffroy, commencera à être débattue mercredi soir ou plus probablement vendredi en fonction de l'avancée de l'ordre du jour de l'Assemblée. Le texte pr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • quibe le mercredi 27 nov 2013 à 12:38

    Et François Hollamolle est un mac ! En taule les proxcénètes !

  • quibe le mercredi 27 nov 2013 à 12:36

    C'est vrai, il faut avoir l'esprit de justice et l'esprit Républicain ... les salariés du privé doivent payer les 35 milliards d'euros qui manquent dans les caisses de ceux qui ne savent que dépenser !

  • quibe le mercredi 27 nov 2013 à 09:36

    Quand un client fait venir sa poule perso. à son domicile ( car il n'est ni marié, ni pacsé ), et qu'il la paye avec l'argent du contribuable . . . est-il passible d'une amende de 1 500 €, ou peut-il être considéré comme un proxcénète ? Et la poule est-elle une putte ?

  • M5441845 le mercredi 27 nov 2013 à 08:42

    C'est une loi de femmes contre les hommes et contre leur rivales. Une rivale pour une femme, c'est toujours une "pute". On fera peut être disparaître la prostitution de rue mais pas la complexité des rapports humains.

  • M5441845 le mercredi 27 nov 2013 à 08:36

    Encore une loi bien intentionnée qui aboutira a l'inverse de son objectif. La consommation anormale d'alcool au Etats Unis n'a jamais été aussi importante que pendant la prohibition...