Pellè s'est fait un prénom

le
0
Pellè s'est fait un prénom
Pellè s'est fait un prénom

Il fait fureur auprès de la gent féminine pour son physique de latin-lover, mais l'attaquant de la Nazionale déjà auteur de deux réalisations est surtout un joueur indispensable dans le dispositif de Conte.

Certains invoquaient le nom de Leonardo Pavoletti, meilleur buteur italien de la dernière Serie A avec 14 réalisations et présent dans la pré-sélection d'Antonio Conte, d'autres regrettaient que ce dernier n'ait pas pris en considération Andrea Belotti, pensionnaire du Torino qui a fini la saison en boulet de canon (11 buts lors de la phase retour). Enfin, il y avait même les irréductibles qui, devant le niveau historiquement bas des attaquants italiens, estimaient que Mario Balotelli avaient tout à fait sa place dans les 23. Bref, la place de titulaire de Graziano Pellè à la pointe de l'attaque italienne n'enchantait pas grand monde malgré des statistiques tout à fait honorables avant le début de l'Euro (5 pions en 13 caps). C'était sous-estimer l'apport et le sens du sacrifice du bonhomme.

Travail de sape


"Si c'est moi qui joue, on dit que ce serait mieux qu'un autre joue, si je ne joue pas, on dit le contraire. J'ai l'habitude", avait déclaré l'intéressé en conférence de presse après le match des coiffeurs face à l'Irlande, lors duquel le sélectionneur italien avait aligné Zaza-Immobile devant pour un rendu largement négatif. C'est à ce moment que beaucoup se sont rendu compte de l'importance de l'avant-centre de Southampton. Son mètre 94 qui permet de prendre quasiment tous les ballons aériens avec trois options, jeu en déviation pour son partenaire parfaitement complémentaire Eder, contrôle poitrine, balle au sol et ouverture sur les ailes pour Giaccherini ou Candreva, temporisation selon le scénario de la rencontre. Rien ne lui échappe, que ce soit face à la défense belge, suédoise (un peu moins) et même espagnole composée de deux des meilleures individualités dans ce secteur, Ramos et Piqué. Ce n'est pas tout, le "pugliese" opère un travail défensif indispensable, sa grande carcasse ne le gêne pas dans ses déplacements et on le retrouve souvent le premier à presser (déjà 7 ballons récupérés), assez bas, également pour se mettre à disposition afin de venir chercher des ballons. Des prestations excellentes de par l'intensité, l'envie, l' jeu en remise, la capacité à faire respirer et monter l'équipe et les quelques coups distribués en cas de nécessité. Des tâches défensives soigneusement exécutées et qui n'influent pas sur son efficacité offensive, au contraire.
[BR…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant