Pékin : Xi Jinping salue le retour de la Chine comme «grand pays»

le
0
Pékin : Xi Jinping salue le retour de la Chine comme «grand pays»
Pékin : Xi Jinping salue le retour de la Chine comme «grand pays»

Le président chinois Xi Jinping a donné ce jeudi le coup d'envoi d'un imposant défilé militaire de près de deux heures, marquant le 70e anniversaire de la capitulation japonaise. Il s'est s'exprimé du haut de la "Porte de la Paix céleste", d'où Mao Tsé-toung avait proclamé la naissance de la Chine populaire le 1er octobre 1949. «La victoire totale de la guerre antijaponaise a refait de la Chine un grand pays dans le monde», a déclaré le président chinois depuis la place Tiananmen.

«La Chine ne recherchera jamais l'hégémonie, pas plus qu'elle ne cherchera à s'étendre. Elle n'imposera jamais des souffrances tragiques à d'autres nations», a-t-il encore assuré, avant de passer en revue les troupes, debout dans une limousine sur l'avenue de la Paix céleste, sous un ciel limpide et un soleil radieux. «J'annonce ici que la Chine va réduire ses effectifs militaires de 300.000 (hommes)», a poursuivi Xi Jinping. Plus grande armée du monde, avec 2,3 millions d'hommes, l'Armée populaire de libération a déjà fait l'objet d'importantes réductions d'effectifs, en échange de sa modernisation et d'une augmentation considérable de son budget.

Bombardiers, drones, missiles

Quelque 12.000 soldats et 500 engins ont ensuite entamé leur parade, survolée par près de 200 avions et hélicoptères, symboles de la puissance montante de la Chine. Aucune liesse populaire n'a marqué les cérémonies, télévisées en direct mais réservées à des invités triés sur le volet, tandis que les Pékinois avaient été mis en congé. Largement désertée, la capitale était placée sous un dispositif sécuritaire très strict, interdite à la circulation sur un vaste périmètre et soumise à quantité de restrictions.

Appareils de l'aéronavale, bombardiers à long rayon d'action, drones et divers types de missiles ont été présentés, beaucoup pour la première fois, dont le missile balistique DF-21D, dit «tueur de porte-avion», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant