Pékin va mettre en orbite un deuxième laboratoire spatial

le
0
    PÉKIN, 28 février (Reuters) - La Chine va mettre en orbite 
un deuxième laboratoire spatial au troisième trimestre, rapporte 
dimanche l'agence Chine nouvelle. 
    Ce projet s'inscrit dans le cadre des ambitions de Pékin qui 
souhaite s'affirmer en tant que puissance spatiale, notamment en 
se dotant d'une base permanente aux alentours de 2022. 
    Tiangong 2 (Palais céleste) devra être arrimé au vaisseau 
Tianzhou 1 (Vaisseau céleste), qui doit être lancé au premier 
semestre 2016, précise Chine nouvelle. 
    Pékin projette également de lancer au quatrième trimestre la 
navette Shenzhou 11 (Vaisseau divin), un bâtiment susceptible 
d'emmener deux taïkonautes à son bord et qui sera relié à 
Tiangong 2. 
 
 (Chen Aizhu,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant