Pékin transmet aux USA le nom des suspects recherchés pour corruption

le
0

PEKIN, 25 mars (Reuters) - Le gouvernement chinois a communiqué aux autorités américaines sa liste "prioritaire" de responsables chinois soupçonnés de corruption et d'avoir fui aux Etats-Unis, rapporte le China Daily daté de mercredi. L'an dernier, la Chine avait indiqué que plus de 150 "fugitifs économiques", dont des responsables gouvernementaux décrits comme corrompus, se trouvaient aux Etats-Unis. La plupart des personnalités corrompues travaillaient pour le gouvernement ou pour des entreprises publiques et ont accepté des pots-de-vins ou détourné des fonds publics, a déclaré au China Daily Xu Jinhui, responsable du bureau de lutte contre la corruption au ministère public. Le quotidien en langue anglaise ne donne pas d'autre précision. Les autorités chinoises vont lancer la procédure légale pour confisquer les biens à l'étranger, ajoute le journal. La semaine dernière, les Etats-Unis ont fait savoir qu'ils pourraient expulser vers la Chine l'ex-femme d'un responsable chinois en fuite inculpé pour des faits de blanchiment d'argent et d'infraction aux règles de l'immigration. Il n'y a pas de traité d'extradition entre les Etats-Unis et la Chine. En outre, les gouvernements occidentaux se montrent réticents à remettre des suspects à la Chine en raison du manque de transparence du système judiciaire chinois. Le gouvernement chinois a lancé l'opération "chasse au renard" à l'encontre des fonctionnaires et des hommes d'affaires qui se sont enfuis, souvent avec leurs biens mal acquis. La semaine dernière, l'organisme de lutte contre la corruption du Parti communiste a annoncé que 500 suspects avaient été rappatriés en Chine l'an dernier, ainsi que plus de trois milliards de yuans (440 millions d'euros). (Ben Blanchard; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant