Pékin se préparerait à une possible sortie de la Grèce de l'euro

le
2
Pékin se préparerait à une possible sortie de la Grèce de l'euro
Pékin se préparerait à une possible sortie de la Grèce de l'euro

PEKIN (Reuters) - Le gouvernement chinois a demandé à des institutions telles que la banque centrale de présenter des plans d'urgence dans le cas d'une sortie de la Grèce de la zone euro, ont déclaré lundi à Reuters trois sources proches du dossier.

Préserver la stabilité du yuan, augmenter les contrôles des mouvements de capitaux transfrontaliers et accélérer les mesures de stabilisation de l'économie intérieure pourraient constituer autant de mesures à l'étude, ont ajouté les sources.

La Commission nationale de développement et de réforme, ainsi que l'autorité de tutelle du secteur bancaire ont également été sollicitées par Pékin, ont dit encore les sources.

"C'est très urgent", a affirmé l'une d'elles. "Le gouvernement a demandé à tous les ministères d'analyser des mesures en cas de sortie de la Grèce de la zone euro et de présenter leurs propositions le plus vite possible".

Le Premier ministre Wen Jiabao avait dit le mois dernier, lors d'une réunion du conseil d'Etat, que "les pressions économiques à la baisse s'accroissent".

Pékin a déjà annoncé un train de mesures pour soutenir la croissance, dont le rythme serait cette année le moins soutenu depuis 1999.

Le responsable des études d'une banque chinoise à Hong Kong a dit que les autorités exigeaient des banques un rapport quotidien sur les marchés financiers.

La presse chinoise rapporte que le président de la Banque populaire de Chine Zhou Xiaochuan a déclaré que le pays continuerait d'investir dans la dette souveraine et autres instruments de pays de la zone euro.

Il a également exhorté la zone euro à accélérer les réformes pour enrayer la crise de la dette.

Bureau de Pékin, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7732327 le lundi 4 juin 2012 à 12:45

    La nomenclatura Chinoise actuelle à échoué à suivre la doctrine issue de la révolution culturelle qui voulait, et c'est une forme de paradoxe, que la Chine ne s'ouvre au monde extérieur que lorsqe la Chine serait capable de se passer de ce monde extérieur.

  • M4220692 le lundi 4 juin 2012 à 11:15

    Euro plonge plus de 20 centimes depuis 1 an.