Pékin se choisit un nouvel évêque

le
0
Le Vatican a dénoncé cette ordination effectuée par l'Association patriotique, l'organisation qui tente de contrôler pour le Parti communiste les catholiques chinois

C'est un bras de fer de plus entre Pékin et le Vatican, qui ne va pas améliorer des relations déjà tendues. La Chine vient d'ordonner un nouvel évêque, contre l'avis du Saint-Siège. Le père Yue Fusheng a été ordonné vendredi dernier à Harbin, la grande ville du Nord-Est. Le Saint-Siège a averti que cette ordination épiscopale serait jugée illégitime, et menacé d'excommunication le nouvel évêque ainsi que les prélats qui le consacreraient. Pékin a rejeté ces protestations romaines, les jugeant «injurieuses et déraisonnables».

Ce cas est d'autant plus sensible que le père Yue Fusheng, 48 ans, est vice-président de l'Association patriotique - l'organisation par laquelle le Parti communiste contrôle les catholiques chinois - et son représentant dans la province du Heilongjiang. C'est d'ailleurs le président de l'Association patriotique au niveau national, monseigneur Fang Xingyao, qui a conduit la cérémonie.

«À ses côtés, comme à chaque fois, Pékin s'e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant