Pékin répugne à desserrer son emprise sur les catholiques

le
0
Les tensions persistent entre le Saint-Siège et la République populaire, qui surveille toujours de près les mouvements religieux. » Benoît XVI appelle Pékin à respecter toutes les religions

Les tensions entre Pékin et le Vatican ne sont pas nouvelles. Les relations diplomatiques entre les deux États ont été rompues en 1951 et la voie de la normalisation, espérée depuis le début des années 2000, paraît longue. Si Benoît XVI avait fait du dossier chinois une de ses priorités, les tensions demeurent et sont même montées d'un cran cette année à propos de deux prélats chinois, dont les démêlés mettent en lumière le vaste fossé qui existe toujours entre la République populaire et le Saint-Siège.

Début décembre, l'évêque auxiliaire de Shanghaï, Ma Daqin, a été révoqué par l'Association patriotique des catholiques de Chine. L'ensemble du clergé chinois doit officiellement répondre à cette institution, qui dépend du Bureau des affaires religieuses. Cette hiéra...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant