Pékin rejette les accusations de piratage de comptes Gmail

le
0
Le Chine a jugé «inacceptables» les propos tenus par le géant Internet Google qui, mercredi, affirmait qu'une cyberattaque venue de l'est du pays avait entraîné le piratage de comptes de responsables américains et de dissidents chinois.

«Inacceptables». C'est ainsi que le gouvernement chinois juge les accusations de Google à son encontre dans l'affaire du piratage des comptes Gmail de responsables américains et dissidents chinois. Comme l'indique le ministère des Affaires étrangères, Pékin refuse d'endosser «la responsabilité» de cette affaire. «Le supposé communiqué affirmant que le gouvernement chinois soutient les attaques informatiques est fabriqué de toutes pièces. Il contient des arrière-pensées», a estimé un porte-parole.

Google en est pourtant sûr. «Nous avons récemment découvert une campagne destinée à collecter des mots de passe, probablement à travers du phishing (technique qui vise à abuser les internautes afin de les convaincre de communiquer des données confidentielles, ndlr)», a indiqué un responsable de Google, Eric Grosse, dans ce message diffusé sur Internet. Les pirates informatiques seraient originaires de Jinan, dans la province de Shandong, entre Pékin et Shangai,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant