Pékin refuse de condamner la Corée du Nord

le
0
Malgré les condamnations internationales suite aux bombardements nord-coréens, la Chine se montre très conciliante avec le régime de Kim Jong-il.

Les dommages collatéraux des bombardements nord-coréens touchent, pour l'heure, Washington et Pékin. Les États-Unis doivent faire face aux critiques sur l'inefficacité de leur stratégie coréenne et rassurer leurs alliés -à Séoul comme à Tokyo-, sans se perdre dans un engrenage militaire. Mais c'est la Chine, surtout, qui se trouve fort isolée une fois de plus dans sa bienveillance indéfectible pour le régime de Kim Jong-il.

Barack Obama a exprimé la volonté de «s'assurer que toutes les parties dans la région reconnaissent que ceci (les provocations nord-coréennes) constitue une menace sérieuse et continue, dont il faut s'occuper». Il a expressément demandé à la Chine de «clairement signifier à la Corée du Nord l'existence de règles internationales qu'elle doit respecter». Le premier ministre japonais, Naoto Kan, a lui aussi exhorté ce mercredi la Chine à être à la hauteur de ses «responsabilités internationales», en se «joignant aux efforts pour c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant