Pékin punit Everbright Securities après une erreur de trading

le
0
PÉKIN PUNIT EVERBRIGHT SECURITIES APRÈS UNE ERREUR DE TRADING
PÉKIN PUNIT EVERBRIGHT SECURITIES APRÈS UNE ERREUR DE TRADING

SHANGHAI (Reuters) - Les autorités chinoises ont limité les possibilités d'intervention sur les marchés actions de la firme de courtage Everbright Securities qui a reconnu avoir commis une erreur de trading la semaine dernière, provoquant une brusque envolée des indices boursiers chinois.

Selon des calculs de Reuters, l'erreur de trading a créé avant d'effacer l'équivalent de près de 100 milliards de dollars de valeurs sur le CSI 300, l'indice boursier qui retrace l'évolution des plus importants groupes du pays.

La bévue, imputée à un dysfonctionnement du système de trading d'Everbright Securities, est d'autant plus malvenue qu'elle intervient au moment où Pékin cherche à rétablir la confiance des investisseurs dans ses marchés d'actions, mise à mal par de trop nombreuses introductions en Bourse et augmentations de capital dilutives.

Elle n'augure rien de bon pour les sociétés qui chercheraient à lever des fonds en faisant appel aux marchés.

La commission chinoise de régulation des marchés (CSRC) a indiqué qu'elle lancerait une enquête sur Everbright Securities, qui se classe au cinquième rang des firmes de courtage chinoises.

Pour l'heure, le CFFEX, le marché à terme sur instruments financiers chinois, a limité le nombre de nouveaux contrats à terme sur indices qu'Everbright peut lancer.

Everbright a par ailleurs dit que les autorités boursières de Shangai l'avait informée qu'elle ne pourrait plus effectuer d'opérations pour compte propre sur le marché d'actions au comptant pendant trois mois, soit jusqu'au 18 novembre.

Pete Sweeney et Lu Jianxin, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Joanny

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant