Pékin pousse ses porte-avions en Mer de Chine

le
1

La République populaire, dont les visées sur des îles en Mer de Chine inquiètent ses voisins, se lance dans la construction d'un deuxième porte-avions.

Correspondant à Pékin,

La République populaire choisit de doper sa marine alors que la tension est à son comble avec ses voisins en Mer de Chine. Pékin a entamé la construction d'un deuxième porte-avions, qui devrait être achevé en 2016, et a l'intention d'en mettre au moins deux autres en chantier, rapporte la presse, citant un responsable local du Parti communiste. La nouvelle a aussitôt été effacée de l'internet chinois, en raison de son caractère sensible.

Baptisé le Liaoning, le premier porte-avions est entré en service en septembre 2012. Racheté à l'Ukraine en 1998, il a été restauré et modifié dans les chantiers navals de Dalian. Basé dans le port de Qingdao, le bâtiment croise actuellement dans les eaux disputées de la Mer de Chine méridionale, où plusieurs conflits territoriaux opp...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gendrefr le samedi 25 jan 2014 à 11:49

    comment, l'ultra-liberalisme va gouter au parfum chinois communiste. expansion communiste chinois ne va pas que se répandre sur les marchés commerciaux.