Pékin lancera en 2018 le module clé de sa station spatiale

le , mis à jour à 09:45
0
LE MODULE DE BASE D'UNE FUTURE STATION SPATIALE CHINOISE PRÉVU POUR 2018
LE MODULE DE BASE D'UNE FUTURE STATION SPATIALE CHINOISE PRÉVU POUR 2018

PEKIN (Reuters) - La Chine lancera le "module de base" de sa première station spatiale en 2018, dans le cadre de son projet de station permanente qui devrait entrer en service aux alentours de 2022, a annoncé jeudi à l'agence de presse Chine nouvelle un haut responsable du secteur spatial.

Ce module-clé sera appelé "Tianhe-1", terme chinois pour "galaxie" ou "Voie lactée", a déclaré Wang Zhongyang, porte-parole de la société China Aerospace Science and Technology.

"Deux laboratoires spatiaux seront envoyés ultérieurement et s'arrimeront au module de base 'Tianhe-1'", a-t-il dit. "La mise en place de la station spatiale devrait s'achever en 2022", a-t-il ajouté.

"Si la station spatiale internationale (ISS), dont la durée d'activité a été prolongée, cesse d'être en 2024, la nouvelle station spatiale chinoise sera la seule opérationnelle dans l'espace", a dit Wang.

Lors d'une mission spatiale en 2013, trois spationautes (taïkonautes) chinois ont passé 15 jours en orbite et se sont arrimés à un laboratoire spatial expérimental, Tiangong-1 (Palais céleste).

Cette année, la Chine lancera le Tiangong-2, puis le vaisseau spatial Shenzhou-11, qui emportera dans l'espace deux astronautes et s'arrimera au laboratoire Tiangong-2, ajoute Chine nouvelle.

L'an prochain, le premier vaisseau cargo chinois, Tianzhou-1, effectuera une tentative d'arrimage avec Tiangong-2, précise l'agence.

La Chine prévoit aussi de se doter d'un téléscope spatial comparable à Hubble, qui "se trouvera sur une structure spatiale distincte(...)", a expliqué Wang.

Fin 2013, le rover chinois Lapin de jade s'est posé sur la Lune, mais a rapidement connu de graves difficultés techniques.

Lapin de jade et la sonde Chang'e-3 qui l'avait emporté ont effectué néanmoins le premier "alunissage en douceur" sur notre satellite depuis 1976.

Chine nouvelle écrit par ailleurs que la Chine s'emploie à mettre au point un lanceur réutilisable et a d'ores et déjà construit un prototype. "Les expériences ont jeté de solides bases pour la mise au point dans notre pays de fusées réutilisables", a dit une source à l'agence officielle.

(Ben Blanchard; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant