Pékin intensifie la lutte contre les ventes à découvert

le
2

SHANGHAI/HONG KONG, 4 août (Reuters) - Les marchés chinois ont nettement progressé mardi après l'annonce par Pékin de nouvelles règles rendant plus difficile la spéculation visant à profiter des variations horaires des cours. Les Bourses de Shanghai et Shenzhen ont annoncé avant l'ouverture l'entrée en vigueur immédiate d'une interdiction d'emprunter et de régler des titres le même jour afin de limiter les risques associés aux ventes à découvert. Les places financières chinoises ont regagné du terrain dans la foulée, l'indice CSI300 .CSI300 des Bourses de Shanghai et Shenzhen s'adjugeant 3,1%. L'indice composite de la Bourse de Shanghai .SSEC a progressé de 3,7%, à 3.756,54 points, mais reste bien en deçà du seuil de 4.500 points retenu par Pékin comme indicateur d'un retour de confiance sur les marchés. Les Bourses chinoises et les régulateurs des marchés financiers sont passés à l'offensive contre les ventes à découvert dans le cadre des efforts du gouvernement pour éviter l'effondrement des marchés locaux, qui ont perdu près de 30% de leur valeur depuis leurs pics de juin. Des sociétés de courtage importantes comme Citic Securities 600030.SS , Huatai Securities 601688.SS et Great Wall Securities ont annoncé mardi suspendre temporairement leurs services de vente à découvert. Les turbulences sur les marchés chinois et les efforts de Pékin pour tenter de restaurer la confiance s'inscrivent dans un contexte de ralentissement de l'économie chinoise et d'inquiétudes sur le niveau élevé d'endettement des entreprises. (Nathaniel Taplin et Saikat Chatterjee; Myriam Rivet pour le service français, édité par Patrick Vignal)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3011651 le mardi 4 aout 2015 à 09:41

    n'importe quoi ces chinois, on a une hausse demesurée et quand ça corrige logiqument on empeche cette "saine" correction. Le retour du baton sera terrible

  • SM7 le mardi 4 aout 2015 à 09:37

    Ils nous copient ! Souvenez vous quand le gouvernement français avait interdit le SRD sur quelques sociétés "stratégiques"