Pékin fustige l'attitude des Etats-Unis en mer de Chine du Sud

le , mis à jour à 13:42
0

PÉKIN, 22 mai (Reuters) - La Chine a fait part vendredi de sa "profonde insatisfaction", après le survol par un avion de l'armée de l'air américaine de certaines zones de la mer de Chine du Sud. Selon CNN, huit avertissements ont été adressés par la marine chinoise à un P8-A Poseidon américains, un avion de surveillance, lorsqu'il a survolé la zone. La Chine revendique 90% de la mer de Chine du Sud, mais le Vietnam, les Philippines, la Malaisie, le sultanat de Brunei et Taiwan ont également des prétentions sur ces eaux potentiellement riches en hydrocarbures, traversées par des voies maritimes internationales de première importance. La Chine a entrepris ces derniers mois des travaux d'assèchement et d'aménagement sur plusieurs récifs et îlots qu'elle occupe dans les Spratleys, dont la superficie terrestre a été multipliée par cinq, selon des images satellites qui montrent qu'une piste aérienne et des installations portuaires y ont été bâties. Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que l'appareil américain a été éloigné par l'armée et qualifié le survol de menace contre la sécurité des îles chinoises. "Ce genre d'action est susceptible de provoquer un accident, c'est tout à fait irresponsable et dangereux et préjudiciable pour la paix et la stabilité régionales. Nous exprimons notre profonde insatisfaction et nous exhortons les Etats-Unis à se conformer aux lois internationales et aux règles internationales et à s'abstenir de prendre le moindre risque", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "La Chine continuera de surveiller étroitement les zones en question et elle prendra les mesures nécessaires et appropriées pour préserver la sécurité des îles et récifs chinois." Lors d'un point presse, le haut responsable du département d'Etat américain, le sous-secrétaire d'Etat pour l'Asie de l'Est et le Pacifique Danny Russel a estimé que le vol de reconnaissance était tout à fait "approprié", que la marine et l'armée de l'air américaines continueraient d'exercer leur droit d'opérer dans les eaux et l'espace aérien internationaux. (Sui-Lee Wee,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant