Pékin fulmine contre l'accueil du dalaï-lama par Obama 

le
0
Le président américain a reçu discrètement, samedi à la Maison-Blanche, le chef spirituel des Tibétains.

Automatique et immédiate, la colère chinoise s'est abattue dimanche sur Washington après la rencontre entre Barack Obama et le dalaï-lama. Le chargé d'affaires américain à Pékin a été «convoqué d'urgence» au ministère des Affaires étrangères. Pékin dénonce un acte «interférant grossièrement avec les affaires intérieures de la Chine» et endommageant sérieusement les relations bilatérales.

La Chine avait auparavant exhorté le président américain à «annuler immédiatement» cette rencontre avec le leader tibétain, en visite aux États-Unis pendant une dizaine de jours. Barack Obama a reçu samedi le dalaï-lama ­pendant près d'une heure à la Maison-Blanche. Pas dans le très symbolique Bureau ovale, cependant, mais dans la salle des Cartes de la résidence. Les filles du président, Sasha et Malia, sont rapidement venues saluer le leader bouddhiste. Par souci de discrétion, cette entrevue n'avait été annoncée que la veille au soir. Certains élus s'ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant