Pékin exhorte l'Asie centrale à lutter plus contre l'extrémisme

le
0

PEKIN, 13 septembre (Reuters) - Le président chinois Xi Jinping a exhorté vendredi les pays d'Asie centrale à renforcer leur lutte contre l'extrémisme religieux et le terrorisme sur internet, lors du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Douchanbé. "Nous devons nous concentrer sur la lutte contre l'extrémisme à implication religieuse et le terrorisme sur internet", a dit Xi en s'adressant à ses homologues de l'OCS, qui rassemble depuis 2001 Chine, Russie et quatre pays d'Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan et Ouzbekistan). La Chine, confrontée à des violences dans sa région occidentale du Xinjiang, qui abrite la minorité musulmane ouïghoure, cherche une aide au-delà de ses frontières. Pékin impute les violences dans le Xinjiang à des groupes séparatistes qu'il accuse de vouloir former un Etat indépendant, le Turkestan oriental, et d'entretenir des liens avec des activistes en Asie centrale et jusqu'au Pakistan. De nombreux experts et groupes de défense des droits de l'homme jugent que la marginalisation économique des Ouïghours est l'une des principales causes des violences ethniques qui secouent le Xinjiang et ont fait plusieurs centaines de morts dans cette région et ailleurs en Chine au cours de l'année et demie écoulée. Ils déclarent que le développement du Xinjiang, riche en ressources naturelles, a d'abord bénéficié à l'ethnie Han, majoritaire en Chine. (Michael Martina; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant