Pékin évalue le coût de la drogue à 49.000 morts et 72 mds par an

le , mis à jour à 10:06
0

PEKIN, 24 juin (Reuters) - Les autorités de Pékin ont avancé pour la première fois mercredi une évaluation chiffrée du coût de la hausse de la consommation de drogue en Chine, en l'estimant à 500 milliards de yuans (72 milliards d'euros) et 49.000 morts l'an dernier. Le gouvernement a récemment durci la répression contre la toxicomanie, pratique qui se développe au sein de la classe moyenne urbaine de plus en plus aisée, avec des arrestations spectaculaires comme celle du fils de la star des films de kung-fu Jackie Chan, Jaycee Chan, libéré de prison en février après y avoir passé six mois. Liu Yuejin, vice-ministre de la Sécurité publique, a avancé pendant une conférence de presse tenue mercredi le chiffre de 14 millions de toxicomanes en Chine. "Le coût économique direct de la consommation de drogue dans l'ensemble du pays atteint 500 milliards de yuans par an", a-t-il déclaré. Toujours selon le vice-ministre, la toxicomanie a provoqué la mort de 49.000 consommateurs en 2014 ainsi que de nombreux crimes -- meurtres, enlèvements et viols. Le rapport annuel sur la toxicomanie publié par les autorités chinoises relève que la consommation de drogues synthétiques a pour la première fois dépassé celle de l'héroïne l'an dernier. A la fin 2014, la Chine comptait 1,2 million d'usagers de méthamphétamine, soit une hausse de 41% en un an. Liu Yuejin a précisé que l'héroïne et la méthamphétamine étaient principalement introduites clandestinement en Chine à partir du Triangle d'Or, aux frontières de la Birmanie, de la Thaïlande et du Laos, et à partir du Croissant d'Or, qui couvre l'Afghanistan et le Pakistan. Pékin a par conséquent commencé à renforcer sa coopération sécuritaire avec des pays comme l'Afghanistan, le Pakistan et la Birmanie, a-t-il ajouté. (Sui-Lee Wee; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant