Pékin érige deux phares dans des eaux contestées de mer de Chine

le , mis à jour à 14:35
0

PEKIN, 26 mai (Reuters) - Les autorités chinoises ont organisé une cérémonie mardi pour la construction de deux phares sur des récifs, dans les eaux contestés de mer de Chine méridionale, foyer de tension avec les Etats-Unis. La Chine revendique 90% de la mer de Chine méridionale, mais le Vietnam, les Philippines, la Malaisie, le sultanat de Brunei et Taiwan ont également des prétentions sur ces eaux potentiellement riches en hydrocarbures, traversées par des voies maritimes internationales de première importance. La Chine a déjà entrepris ces derniers mois des travaux d'assèchement et d'aménagement sur plusieurs récifs et îlots qu'elle occupe dans l'archipel des Spratleys, dont la superficie terrestre a été multipliée par cinq, selon des images satellites qui montrent qu'une piste aérienne et des installations portuaires y ont été bâties. Mardi, une cérémonie de pose de la première pierre a eu lieu pour la construction de deux phares en mer de Chine méridionale, et elle a été retransmise à la télévision nationale chinoise. Selon la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying, ces phares contribueront aux recherches et aux sauvetages en mer, à la protection de l'environnement et à la sécurité de la navigation. Wu Shicun, président de l'Institut national des études sur la mer de Chine méridionale, organisme affilié au gouvernement chinois, a déclaré que les deux phares seraient les premières d'une série d'installations à usage civil prévues dans le secteur. "Les récifs sont situés près d'une voie maritime commerciale de première importance, aussi les travaux de développement se poursuivront-ils pour maintenir la sécurité de ces voies de navigation", a-t-il dit dans une interview à Reuters. Les revendications chinoises dans cette zone maritime alimentent la tension avec Washington ainsi qu'avec d'autres pays d'Asie du Sud-Est. Lundi, le journal chinois Global Times estimait qu'une "guerre est inévitable" entre la Chine et les Etats-Unis concernant la mer de Chine méridionale si Washington ne renonçait pas à exiger que Pékin arrête de bâtir des îles artificielles dans ce secteur. Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré lundi s'être plaint auprès de Washington concernant le survol de la mer de Chine méridionale par un avion espion américain. (Megha Rajagopalan; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant