Pékin envoie ses artistes se rééduquer à la campagne

le
1
Le président Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan font l'objet d'un culte de la personnalité grandissant en Chine.
Le président Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan font l'objet d'un culte de la personnalité grandissant en Chine.

Un parfum de révolution culturelle embaume la Chine de Xi Jinping. Plus de quatre décennies après la vague de terreur maoïste, Pékin remet au goût du jour certaines méthodes de "rééducation" datant de l'époque des gardes rouges. Objectif : remettre ses artistes dans le droit chemin révolutionnaire. Les scénaristes et les réalisateurs de cinéma et télévision vont être envoyés à la campagne pour "acquérir un point de vue correct sur l'art" au contact des "masses" rurales, a annoncé mardi l'agence officielle Chine nouvelle. Des stages obligatoires de trente jours au minimum dans des villages ou des mines, qui se dérouleront chaque trimestre, a décrété l'Administration générale d'État pour la presse, la télévision, les films, la radio et la publication. Cette puissante agence enverra également 100 producteurs, présentateurs ou réalisateurs parmi les "minorités ethniques" ou dans des régions "ayant apporté une contribution majeure à la guerre révolutionnaire". Des pratiques qui vont s'installer dans la durée, ont promis les autorités. Ces méthodes rappellent les campagnes de "rééducation" imposées à la fin des années soixante aux intellectuels et cadres du Parti, envoyés de force à la campagne par les gardes rouges maoïstes. Une épreuve subie à l'époque par le jeune Xi Jinping, fils d'un compagnon de route du grand timonier, tombé en disgrâce. Aujourd'hui, le président chinois emprunte à son tour à la vulgate...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 3 déc 2014 à 14:01

    C'est bon de renouer avec la nature. Les hommes politiques devraient le faire plus souvent.