Pékin en état de siège avant le congrès du Parti communiste

le
0
À quelques jours de l'ouverture du XVIIIè congrès qui désignera les dirigeants chinois pour la décennie à venir, les autorités multiplient les mesures de sécurité jusqu'à la parano.

Correspondant à Pékin

Tout se passe comme si les autorités chinoises voulaient mettre un temps Pékin sous cloche, y geler toute vie pendant la durée du XVIIIe congrès du Parti communiste qui s'ouvre jeudi. Lors de ce grand rendez-vous qui n'arrive qu'une fois par décennie, seront désignés les futurs dirigeants qui régneront sur la Chine jusqu'en 2022. Le moment est hautement sensible, et les mesures de sécurité sont drastiques.

Le développement policier dans la capitale est impressionnant. Le journal Beijing News parle de 1,4 million de personnes déployées dans la métropole de 20 millions d'habitants pour renforcer la sécurité. L'internet a été considérablement ralenti, tant les filtres des censeurs doivent se superposer en couches épaisses, ce qui irri...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant