Pékin durcit la sécurité pour combattre le séparatisme au Tibet

le
0
    PÉKIN, 3 janvier (Reuters) - La Chine a renforcé son arsenal 
sécuritaire au Tibet pour y combattre le risque terroriste et le 
séparatisme, rapportait lundi soir le quotidien gouvernemental 
Global Times. 
    Ce durcissement fournit une "base légale au combat contre 
les activités terroristes qui pourraient potentiellement 
apparaître avec la poursuite de l'ouverture du Tibet", écrit 
Wang Chunhuan, universitaire en poste à l'Académie tibétaine des 
sciences sociales qui a contribué à la rédaction de la nouvelle 
législation. 
    "La nécessité de combattre le séparatisme, l'infiltration, 
les migrations illégales est plus importante chaque jour", alors 
que l'économie tibétaine s'ouvre au monde, déclarait en décembre 
Ba Zhu, directeur-adjoint de la police frontalière, dans le 
quotidien tibétain officiel Tibet Legal Newspaper. 
    Les organisations de défense des droits de l'homme affirment 
que Pékin bafoue les droits religieux et les traditions 
culturelles du Tibet, ce que la Chine réfute, expliquant que ses 
forces y sont intervenues en 1950 pour libérer l'enclave. 
 
 (Christian Shepherd, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant