Pékin dénonce l'«immense» scandale GlaxoSmithKline

le
0
Le géant pharmaceutique britannique est accusé d'avoir versé des pots de vin et d'avoir gonflé ses prix. GSK prend les accusations « au sérieux » et promet de « coopérer » avec les autorités chinoises.

Hongkong

Le scandale est «immense», assurent les autorités chinoises. Jeudi, le ministère chinois de la Sécurité publique a annoncé que des dirigeants de GlaxoSmithKline (GSK) auraient avoué à la police des pratiques de corruption et de fraude fiscale de très grande ampleur en Chine. «Après de premiers interrogatoires, les suspects ont reconnu ces délits et l'enquête se poursuit», annonce le ministère sur son site Internet. Aucun détail sur ces suspects n'a été fourni si ce n'est que des «mesures coercitives» ont été prises à leur égard. Selon le communiqué, le groupe pharmaceutique britannique aurait versé régulièrement des pots-de-vin à des fonctionnaires, des associations médicales, des hôpitaux et des médecins pour gonfler ses ventes et ses pr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant