Pékin confronté au défi du «terrorisme domestique» 

le
0
La multiplication d'actes violents commis par des Chinois désespérés inquiète le régime.

Des attentats à la bombe qui ne relèvent pas d'une quelconque menace extérieure, mais d'une sorte de «terrorisme domestique». Une fois de plus, la Chine se trouve confrontée à une vague d'actes violents, perpétrés par de simples citoyens désespérés. Ce défi social, ajouté aux troubles en Mongolie-Intérieure et aux craintes d'une contagion de l'esprit du «printemps arabe», a fait réagir les dirigeants chinois.

Après une réunion du Comité permanent du Politburo - le c½ur du pouvoir chinois -, le président Hu Jintao a exhorté lundi à renforcer le contrôle sur la société. Évoquant des «contradictions sociales exacerbées», il a demandé que des «efforts soient entrepris de façon urgente et sur le long terme», pour résoudre les problèmes liés au «système administratif, aux lois et aux méthodes» de gouvernance du pays.

Toute la Chine, par le vecteur d'Internet, a subi l'onde de choc des deux derniers «attentats» les plus spectaculaires. Il y a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant