Pékin annonce des mesures anti-dumping dans la chimie

le
1
ENQUÊTE CHINOISE SUR DES PRODUITS CHIMIQUES D'EUROPE ET DES ÉTATS-UNIS POUR CONCURRENCE DÉLOYALE
ENQUÊTE CHINOISE SUR DES PRODUITS CHIMIQUES D'EUROPE ET DES ÉTATS-UNIS POUR CONCURRENCE DÉLOYALE

PÉKIN (Reuters) - La Chine va prendre des mesures anti-dumping contre le toluène di-isocyanate - qui sert à fabriquer des polyuréthanes - importé d'Europe et a engagé une enquête pour concurrence déloyale sur d'autres importations de produits chimiques d'Europe et des Etats-Unis, a annoncé le gouvernement chinois mercredi.

Ces mesures interviennent quelques jours après que les déclarations du ministre du Commerce Chen Deming à la presse selon lesquelles, sans chercher la guerre commerciale, il prendrait des mesures pour protéger les intérêts chinois, notamment dans le secteur de l'énergie solaire.

Le ministère du Commerce a annoncé sur son site internet que l'enquête sur le glycol et le diéthylène glycol - largement utilisés comme dissolvants - durerait jusqu'au 18 février.

Il n'a pas précisé quelles mesures temporaires seraient mises en place contre les importations de toluène di-isocyanate.

Les relations commerciales entre la Chine et l'Europe se sont récemment tendues.

La semaine dernière, Pékin a imposé des taxes anti-dumping sur les importations de tubes d'acier inoxydable utilisés dans l'industrie pétrolière et gazière en provenance de l'Union européen et du Japon pour une durée de cinq ans.

Egalement la semaine dernière, la Chine a déposé une plainte auprès de l'Organisation du Commerce mondial (OMC) concernant les subventions attribuées par l'UE à son industrie de l'énergie solaire, alimentant un peu plus les plaintes pour concurrence déloyale dans ce secteur.

Lucy Hornby, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Catherine Monin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodan3 le mercredi 14 nov 2012 à 10:12

    l'hôpital qui se fout de la charité ....!