Peines de prison requises dans le dossier des surirradiés d'Epinal

le
1
DES PEINES DE PRISON REQUISES DANS LE DOSSIER DES SURIRRADIÉS D'EPINAL
DES PEINES DE PRISON REQUISES DANS LE DOSSIER DES SURIRRADIÉS D'EPINAL

PARIS (Reuters) - Des peines de prison ferme et des interdictions d'exercer ont été requises par l'accusation mardi à Paris contre un radiophysicien et deux médecins jugés pour la surirradiation accidentelle de plus de 400 personnes à Epinal (Vosges) de 2001 à 2006.

Cet accident, qui a fait douze morts à ce jour, est le plus grave de ce type jamais survenu au monde, selon le substitut du procureur Dominique Pérard.

Elle a demandé quatre ans de prison dont 18 mois fermes contre les médecins radiothérapeutes Jean-François Sztermer et Michel Aubertel ainsi que trois ans de prison dont un an ferme contre le radiophysicien Joshua Anah, avec des interdictions d'exercer définitives pour les trois et des amendes de 30.000 euros chacun.

La même peine d'un an de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende a par ailleurs été requise contre la directrice de la DDASS des Vosges Francette Meynard et le directeur de l'Agence régionale d'hospitalisation de Lorraine, Jacques Sans, qui se voient reprocher une réaction insuffisante.

Le parquet demande en revanche la relaxe de l'hôpital Jean Monnet d'Epinal, théâtre du drame, ainsi que de sa directrice, Dominique Cappelli, poursuivis pour "non-assistance à personnes en danger". L'accusation estime qu'ils ont accompli les diligences nécessaires une fois l'accident connu.

La défense doit plaider jusqu'à la fin de la semaine et le jugement sera mis en délibéré.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le mardi 23 oct 2012 à 17:41

    Epinal, Figeac, médiator, Johny Hallyday les médecins, il faut tous les mettre en taule. Après on se fera soigner par les avocats...