Peillon n'exclut pas qu'un prof enseigne deux matières

le
0
Dans son rapport sur la gestion des enseignants, la Cour des comptes recommande la polyvalence des enseignants au collège.

Un professeur de collège pourra-t-il demain enseigner deux matières, le français et l'histoire, par exemple? «Je n'ai pas de tabou», affirme Vincent Peillon, le ministre de l'Éducation nationale, interrogé sur ­cette éventualité par Le Parisien. Dans son rapport sur la gestion des enseignants, paru la semaine dernière, la Cour des comptes recommande en effet d'instituer, dès la formation initiale, la bivalence - l'enseignement de deux matières - ou la polyvalence de l'ensemble des enseignants intervenant au collège. «Attention à ne pas poser les problèmes de telle sorte qu'ils ne trouveront jamais de solution. On peut parler de tout à condition de considérer que les enseignants sont au c½ur du système», a précisé le ministre, rappelant qu'une discussion sur le métier d'enseignant devait s'ouvrir à l'automne. Une réponse inatten...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant