Peillon face à la grogne des enseignants

le
1
Le ministre de l'Éducation pourrait proposer une indemnité de 400 euros aux professeurs du premier degré.

En décembre, le ministre de l'Éducation évoquait une «revalorisation» du métier d'enseignant. Avant de se rétracter, balayant l'éventualité d'une augmentation des rémunérations. De même, il restait de marbre face à la demande des enseignants du premier degré de «compensation financière», liée au retour de la semaine de quatre jours et demi et au mercredi matin travaillé.

Mais face à la grogne des professeurs, cristallisée sur la réforme des rythmes scolaires, il serait prêt à faire un geste. Le journal Les Échos avance le chiffre de 400 euros annuels, versés aux 330.000 enseignants du primaire. Cela suffira-t-il pour renouer avec la base?

«Peillon pense-t-il vraiment qu'il peut nous acheter et faire taire la mobilisation avec ses 400 euros?» Secrétaire départemental parisien du SNUipp (principal syndicat du primaire) propulsé sur le deva...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 1 fév 2013 à 22:53

    Qui sème le vent...récolte la "tapette" ...:-)))