Peillon : 6000 postes? mais peu de profs

le
0
Le ministre de l'Éducation attend 6000 recrutements pour la rentrée. Mais ne s'engage que sur 280 enseignants.

Il faut savoir toute proportion garder... C'est ainsi que l'on pourrait commenter les annonces faites mardi, à demi-mots, par Vincent Peillon. Le ministre de l'Éducation, qui tenait sa première conférence de presse au collège Auguste-Renoir, à Asnières-sur-Seine (92) a confirmé le chiffre de 6000 recrutements, avancé le matin même sur le site Internet du Monde. «Ce chiffre n'est pas déraisonnable», a-t-il indiqué, souriant. Mais tout ceci n'est pas encore arbitré», a-t-il ajouté. Confirmation sera donné le 4 juillet, lors du collectif budgétaire.

La seule certitude concerne le recrutement de 280 professeurs dans le second degré, dans les disciplines touchées par un déficit de candidats au concours (anglais, lettres, mathématiques, EPS). L'Éducation nationale ira les chercher sur une liste complémentaire de candidats admissibles à l'agrégation. Un dispositif prévu par la loi, qui n'avait encore jamais été utilisé jusque-là. «Cela revient à occuper d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant