Pédophilie : Barbarin reconnaît des "erreurs" face à ses prêtres

le
0
Devant les prêtres de son diocèse, à huit clos, le cardinal Barbarin a reconnu que « le diocèse avait commis des erreurs dans la gestion et la nomination de certains prêtres ». 
Devant les prêtres de son diocèse, à huit clos, le cardinal Barbarin a reconnu que « le diocèse avait commis des erreurs dans la gestion et la nomination de certains prêtres ». 

Cela faisait des semaines que les prêtres du diocèse de Lyon réclamaient cette réunion. Lundi après-midi, répondant enfin à la demande du bureau du conseil presbytéral, sorte de parlement des prêtres, le cardinal Barbarin a rassemblé ses clercs pour une grande explication sur les affaires de pédophilie qui secouent son diocèse depuis plusieurs mois.

Ils sont nombreux à avoir répondu à l'invitation, plus de 220 prêtres rassemblés l'après-midi entière au château de Valpré à Écully. La journée « d'échange entre les prêtres et le cardinal Barbarin » s'est tenue à huis clos, avec ordre donné aux participants de ne pas répondre aux sollicitations de la presse. Elle a donné lieu au témoignage de l'une des victimes du père Bernard Preynat, celui par qui le scandale est arrivé. Membre de l'association La Parole libérée qui a révélé les attouchements auxquels s'est livré ce prêtre sur de jeunes scouts, cette victime a délivré « une parole assez forte, un témoignage très bien perçu par l'ensemble des prêtres », selon le retour du vicaire général Yves Baumgarten. C'est cette victime qui avait fait la demande de cette explication publique il y a quelques jours et celle-ci a été acceptée.

Cellule d'écoute des victimes

Ils ont écouté aussi les mesures proposées par le diocèse de Lyon destinées à éviter que pareille affaire ne se reproduise. Il y aura la création d'une cellule...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant