Pédagogie financière : l'AMF et l'INC main dans la main

le
1
©Patricia-Marais
©Patricia-Marais

(lerevenu.com) - L'Autorité des marchés financiers (AMF) et l'Institut national de la consommation (INC) ont signé une convention de partenariat visant à informer les consommateurs en matière d'épargne.

Depuis trois ans, l'AMF et l'INC ont noué des relations de partenariat fructueuses notamment à travers la réalisation d'une série d'émissions de TV «Consomag». Le bilan ayant été très positif, l'INC et l'AMF ont décidé de pérenniser leur relation via la signature d'une convention de partenariat en faveur du développement de l'information et de la formation des consommateurs en matière d'épargne.

Cette convention prévoit notamment que l'AMF et l'INC pourront réaliser ensemble des émissions de télévision «Consomag», des chroniques radio, des tutoriels, des chroniques web, des guides pédagogiques, des focus groupes et des formations.

«Le secteur financier est aujourd'hui, par sa complexité, l'un des secteurs dans lesquels le consommateur est le plus demandeur d'une information indépendante, pertinente et compréhensible, ce qui en fait un axe majeur de travail pour l'Institut. Le partenariat avec l'AMF permettra de conjuguer les expertises des deux institutions pour garantir que les consommateurs français bénéficieront d'une telle information», a déclaré Francis Amand, président du conseil d'administration de l'INC.

Dans les semaines à venir, l'INC et l'AMF lanceront une nouvelle campagne d'émissions «Consomag» dont les thèmes porteront sur les frais des produits d'épargne, les publicités sur les produits financiers, le «crowdfunding», les «placements atypiques» et les conseillers en investissements financiers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le lundi 30 sept 2013 à 17:18

    Heureusement qu'ils sont là pour empêcher l'épargnant d'être floué! Si c'était le cas, il y aurait beaucoup plus d’épargnants intéressés; malheureusement, force est de constater que c’est plutôt fructueux pour les distributeurs (banques, assurances, CGP et autres..) qui s'en mettent plein les poches sur le dos de l'épargnant qui lui ne connait malheureusement plutôt que des déconvenues; pour vivre heureux vivons cachés, donc continuons ainsi dans la non transparence et sans pédagogie!