Pécresse veut réviser les politiques locales

le
0
INTERVIEW - La ministre du Budget, Valérie Pécresse, qui ouvrira le séminaire sur la ­Révision générale des politiques publiques (RGPP) aujourd'hui, trace de nouvelles perspectives.

La RGPP est accusée de dégrader la qualité du service public...

Elle a, au contraire, amélioré la qualité du service. Les chômeurs, qui avaient auparavant deux interlocuteurs, l'ANPE et les Assedic, ne s'adressent plus qu'à Pôle emploi. Il n'y a plus deux administrations pour les impôts, mais une seule. Autre avancée, les Français peuvent effectuer 80 % de leurs démarches usuelles en ligne, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Enfin, nous recherchons sans cesse à réduire les délais. Ainsi, les Hospices civils de Lyon (CHU) ont baissé de plus de 50 % le temps de passage aux urgences pédiatriques, en le réduisant à une heure et demie. Résultat, les enquêtes montrent une hausse de la satisfaction des Français vis-à-vis du service public.

La refonte de la carte judiciaire, des hôpitaux, des administrations locales n'a-t-elle pas créé des déserts de service public en milieu rural ?

Je pense qu'il vaut mieux faire quelques kilomètres de pl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant