Pécresse: «La règle d'or protégerait les Français des aléas politiques» 

le
0
INTERVIEW - Pour la ministre du Budget Valérie Pécresse, le plan présenté cette semaine permet de «réduire les deficits en protégeant la croissance et l'emploi» ?

LE FIGARO - Le gouvernement a présenté cette semaine son plan pour redresser les finances publiques. La crise de cet été vous a-t-elle fait prendre conscience qu'il fallait saisir le sujet à bras-le-corps ?

Valérie PÉCRESSE - Cela fait quatre ans que nous menons une politique rigoureuse, en gelant les dépenses de l'État, en ne remplaçant pas un fonctionnaire sur deux partant à la retraite et en maîtrisant les dépenses d'assurance-maladie. Avant la chute de Lehman Brothers, à l'été 2008, le gouvernement prévoyait un déficit public à 1,7% du PIB en 2009, soit un niveau où la France aurait réduit sa dette! C'est la preuve que, sans la crise, nous aurions eu des déficits très limités. Or, en 2009, le déficit fut en réalité de 7,5% du PIB. La crise a tout bouleversé (baisse des recettes, hausse des dépenses sociales, plan de relance indispensable). Lorsque j'entends les socialistes dire que les deux tiers du déficit viennent de nos décisions de politique

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant