Pêcher pour attraper... une gastro-entérite

le
1
Le risque d'attraper une gastro-entérite en pêchant dans des eaux non traitées est aussi grand que dans des eaux plus propres.

On peut pêcher, faire de la barque ou du canoë dans des rivières ou des plans d'eau où la baignade est interdite. Les enfants peuvent même s'y amuser, lancer des brins d'herbe, barboter au bord ou s'asperger. Ces activités présentent-elles un risque plus grand pour la santé que dans des eaux traitées et autorisées à la baignade? Une étude conduite à Chicago apporte plusieurs éléments de réponse très inattendus (Environmental Health Perspectives, février 2012).

En effet, selon Samuel Dorevitch, de l'université de l'Illinois, il n'y a aucune différence: le risque d'attraper une gastro-entérite en pêchant dans des eaux non traitées est à peu près aussi grand (12,5 cas pour 1000) que dans des eaux non traitées (13,4 cas). Ces chiffres laissent rêveurs car, aux Etats-Unis, la législation impose l'interdiction de toute baignade dès que l'on dénombre plus de 8 cas de gastro-entérites pour mille baigneurs.

Si le risque de gastro-entérite est à peu prés équival

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Bassadik le dimanche 18 mar 2012 à 12:02

    et quand y a plus d'eau ? La mairie de Toulouse annonce une importante opération de verbalisation des automobilistes garés sur les pistes cyclables dès la semaine prochaine.