Pêche : Greenpeace bloque une conserverie de thon à Douarnenez

le
0
Pêche : Greenpeace bloque une conserverie de thon à Douarnenez
Pêche : Greenpeace bloque une conserverie de thon à Douarnenez

Une trentaine de militants de l'association Greenpeace bloquent depuis lundi matin les accès de la conserverie Petit Navire à Douarnenez (Finistère). L'action est destinée à dénoncer des «méthodes de pêche destructrices», notamment l'utilisation des dispositifs de concentration des poissons (DCP). 

Dans un communiqué, Greenpeace, habituée aux actions coups de poing, estime que la «marque leader du marché français n'a pas progressé en termes de méthodes de pêche puisque la très grande majorité du thon est pêchée avec une méthode non sélective, la senne», un immense filet. 

Sur la façade de la conserverie, des militants ont peint un nouveau slogan : «Petit navire, grand carnage».

Surpêche : nous bloquons actuellement l'usine .@petitnavire dans le #Finistere #arrethon pic.twitter.com/rYhXh9irTb— Greenpeace France (@greenpeacefr) May 23, 2016

Les autres membres de l'association présents se sont reliés les uns aux autres, les bras pris dans des fausses boîtes de thon géantes pour bloquer les entrées de camion. Les militants sont de nationalité italienne, britannique et française, a indiqué la représentante de Grennepeace sur place.

Blocage de l'usine Petit Navire de Douarnenez. Stop à la pêche destructrice. #arrethon pic.twitter.com/rnxXqFes8l— Greenpeace France (@greenpeacefr) May 23, 2016

Le DCP, méthode de pêché autorisée, consiste à mettre un objet flottant dans l'eau pour attirer les poissons. Ceux-ci se rassemblent dessous et les grands filets permettent de tout ramasser. Cette technique contribue à la surexploitation des océans, notamment par le prélèvement excessif de thons juvéniles et les prises accessoires d'espèces marines, telles que les requins, dans des filets qui peuvent faire plus de 5 kilomètres.

«Petit Navire, mauvais élève»

Selon l'association, Petit Navire représente environ 30% des parts du marché du thon en conserve en France. Ses ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant