Pays de la Loire : le coût du trajet pour aller au travail plafonné à 1 euro

RelaxNews le
4

(AFP) - La région Pays de la Loire a plafonné à 1 euro le coût du trajet domicile-travail pour les titulaires d'un abonnement de travail TER, dans un contexte de flambée des prix des carburants, a-t-on appris mercredi.

"C'est une mesure phare (...) en faveur du pouvoir d'achat. Elle doit inciter les salariés à s'abonner aux transports en commun et les entreprises à mettre en place des plans de transport en interne", a déclaré dans un communiqué Gilles Bontemps, vice-président PCF de la région en charge des transports.

"C'est une réponse aux besoins de plus en plus grands de mobilité des salariés avec l'éloignement toujours plus important des logements et des lieux de travail", a-t-il ajouté.

Lancée le 1er septembre, la mesure devrait concerner plus de 4.000 personnes qui effectuent un trajet supérieur à 50 km, soit 40% des abonnés de travail, pour un coût total de 750.000 euros, selon la région.

En pratique, la collectivité remboursera la différence aux usagers dont les abonnements mensuels ou annuels reviennent à plus de 45 euros par mois - "soit 1 euro par trajet sur la base de 22,5 allers-retours par mois" -, prime employeur de 50% déduite.

Les Pays de la Loire comptent 29 lignes régionales de transport collectif (trains et autocars) sur cinq départements.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le vendredi 14 sept 2012 à 10:26

    plus logique de calculer le prix de revient réel ..et de le déduire ..plutôt que de facturerun prix symbolique revenant cher à encaisser

  • paumont1 le jeudi 13 sept 2012 à 08:25

    génial! vive le déficit!!!

  • M488902 le mercredi 12 sept 2012 à 16:36

    Pas très compréhensible...et inégalitaire...Il suffirait de baisser le prix des transports en commun, pour travailler comme pour tout autre activité. Et si le prix de l'énergie augmente, ce conseil régional file vers la banqueroute.

  • hugo83 le mercredi 12 sept 2012 à 15:06

    Bravo !