Pays-Bas - France : 14eme minute, l'émotion Cruyff

le
0

Dans une soirée pleine de sobriété, la minute d'applaudissements à la mémoire de Johan Cruyff aura été superbe. Tout comme la minute de silence à la mémoire des victimes du terrorisme. Deux beaux moments dans une période difficile.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL A AMSTERDAM

Devant la boutique de l’Ajax, fermée à l’heure du match, quelques fleurs sont déposées devant les trois tenues du club floquées du numéro 14 et du nom de l’absent si présent de ce vendredi, Johan Cruyff. Venu avec ses enfants, Hert, la quarantaine, est ému, même s’il a peu connu Cruyff comme joueur. Mais il ne le cache pas, ses enfants connaissent la légende de l’ancien Ajacid sur le bout des doigts: « ce soir ça sera très émouvant à la 14eme minute, car c’était un grand joueur mais aussi un grand homme. » Son fils, Youri, la mèche blonde bien coiffée et l’écharpe orange autour du cou, sait que « ça a été le meilleur joueur des Pays-Bas de toute l’histoire. On est fier également qu’il ait été le meilleur joueur du monde. » 

Devant la boutique, des fans avec le maillot Oranje, d’autres avec celui de l’Ajax ou encore un avec la tenue du Barça. Thierry, lui, est de Marseille et supporter de l’OM et s’affiche avec le blouson de Manchester City, prochain adversaire du PSG : « Je suis né en 1976, moi qui suis supporter de l’OM je sais que beaucoup l’ont découvert en 1972 à Marseille. C’était une génération unique, un joueur formidable et un entraîneur exceptionnel qui a construit le FC Barcelone actuel. J’ai eu la chance d’être à l’Euro 2004, et à Lisbonne j’étais assis pas loin de Johan Cruyff pour un match des Pays-Bas. Il était venu supporter sa sélection. Ça m’avait fait chaud au coeur de le croiser. C’était un génie, une grande star, c’est un grand monsieur du football qu’on regrettera énormément. La 14eme minute, c’est le plus bel hommage que le peuple néerlandais peut lui rendre. Le public français s’associera au public local pour lui rendre le plus bel hommage qui soit. »

Dans les travées et autour du stade, peu de maillots floqués du 14. Dans les boutiques, on n’a pas cherché à profiter de la vague d’émotion pour écouler des maillots numéro 14. Dignement. Avant la rencontre, le speaker rappelle la consigne : à la 14eme minute, l’arbitre arrêtera la rencontre pour rendre un vibrant hommage à la star. Sur les deux écrans géants, les plus belles actions du joueur puis les plus grands moments du coach Cruyff se succèdent dans une enceinte encore vide. Puis après un premier hommage vibrant en mémoire des victimes des attentats de Bruxelles (des Néerlandais et des Français font aussi partie des victimes de cette tragédie internationale), arrive le moment de cette célébration de celui qui a grandi à Amsterdam et qui sera inhumé à Barcelone, son autre ville chérie. Dans un coin du stade, une banderole sobre dit « Johan Bedankt » (Johan merci ndlr). 

Et puis arrive cette 14eme minute tant attendue. Et comme l’équipe des Pays-Bas n’y était pas, l’arbitre n’eut même pas à arrêter le match puisqu’Olivier Giroud inscrit le second but à la 13eme minute. Un but qu’il célèbre devant la banderole « merci Johan » en levant les doigts au ciel. Un grand drapeau est alors déployé à l’effigie de « JC » alors qu’une minute d’applaudissement réchauffe les supporters et les joueurs sur la pelouse. Un joli moment d’émotion qui restera l’une des images de ce début d’année 2016…

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant