Pays-Bas, année zéro

le , mis à jour à 06:10
0
Pays-Bas, année zéro
Pays-Bas, année zéro

En matière d'annus horribilis, il est difficile de faire pire. 2016 s'apparente, pour l'instant, à un véritable cauchemar pour le football néerlandais. Le 24 mars, le décès de Johan Cruyff, à la fois idole, mentor et guide, plonge tout le pays dans un abîme de tristesse. Cette peine, teintée de nostalgie, est alors encore accentuée par la situation sportive d'une sélection nationale plombée par une série de douze matchs ponctuée seulement de quatre victoires. Les Bleus mettent d'ailleurs en relief toutes ces lacunes, dès le lendemain à l'Amsterdam ArenA, dans une rencontre amicale marquée par un hommage émouvant au triple Ballon d'or (3-2).

 

Moins de trois mois plus tard, les joueurs bataves, absents de la compétition pour la première fois depuis 1984, regardent l'Euro 2016 à la télévision. Le chantier de la reconstruction, auquel s'attache le sélectionneur Danny Blind, nommé en juillet 2015, s'annonce immense. « C'est l'histoire de notre équipe nationale. On produit des cycles de hauts et de bas, d'autodestruction et de reconstruction. Après 1984, on gagne l'Euro en 1988. Après 2002 et notre non-qualification au Mondial, on a encore su se relever pour finir 2es et 3es en 2010 et 2014 », rappelle justement Pieter, supporteur de l'Ajax Amsterdam.

 

Van Persie, Kuyt, Vlaar, Huntelaar ne sont plus là. Robben et Sneijder font de la résistance mais, blessés, seront absents ce soir. Ce n'est peut-être pas un handicap. Il était urgent pour les Néerlandais de se renouveler en installant la nouvelle génération incarnée par Klaassen, Janssen, Kongolo et Karsdorp, et en confortant la classe intermédiaire conduite par Dost, Strootman, Pröpper, ou Van Dijk.

 

Les chiffres claquent. Seuls cinq joueurs du onze battu par les Bleus le 25 mars seront encore présents ce soir au coup d'envoi. Et on en recense à peine deux à avoir participé au succès face au Brésil, lors du match pour la 3e place du Mondial ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant