PayPal en nette hausse pour son retour sur le Nasdaq

le
0
PAYPAL EN NETTE HAUSSE POUR SON RETOUR SUR LE NASDAQ
PAYPAL EN NETTE HAUSSE POUR SON RETOUR SUR LE NASDAQ

(Reuters) - L'action Paypal a gagné jusqu'à 11% lundi, jour de son retour sur le Nasdaq après plus d'une décennie passée dans le giron d'eBay, atteignant ainsi une capitalisation d'environ 52 milliards de dollars (48 milliards d'euros).

Vers 17h00 GMT, l'action Paypal affichait une progression de 7,1% à 41,13 dollars à Wall Street.

Racheté en 2002 par le géant du commerce en ligne juste après avoir fait ses débuts en Bourse, PayPal est désormais un géant dans le marché des paiements en ligne, qu'il a contribué à créer. En 2014, il a traité quatre milliards de transactions pour un montant cumulé de 235 milliards de dollars.

Désormais indépendant d'eBay, PayPal devrait probablement conclure des partenariats avec d'autres sites de commerce en ligne, pour tenter de prendre des parts de marché à des start-ups comme Stripe, Square ou le service Apple Pay du fabricant de l'iPhone.

"PayPal fait figure de géant au milieu de fournisseurs indépendants de services de paiement en ligne, avec plus de 160 millions de comptes actifs, une dimension mondiale et une marque reconnue", notent des analystes de J.P. Morgan.

L'ex-filiale d'eBay compte profiter de ces atouts pour élargir son activité.

"C'est évident que le potentiel de la technologie mobile pour les transferts d'argent s'étend au delà du commerce", a déclaré à Reuters le directeur général de PayPal Dan Shulman, en observant qu'une grande majorité de la population mondiale n'avait pas accès à des services financiers, même basiques.

De son côté, eBay juge que cette scission va lui permettre de se concentrer sur ces activités de commerce en ligne, en difficulté.

Mais les investisseurs semblent estimer que l'envol de Paypal risque d'affaiblir son ex-maison mère, dont le titre perd 4,3% à 29,10 dollars à la mi-séance à Wall Street.

EBay avait annoncé son intention de scinder Paypal en septembre dernier, cédant aux demandes répétées de l'investisseur activiste Carl Icahn.

(Devika Krishna Kumar et Mari Saito; Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant