Payez 650 000 euros, obtenez un passeport maltais

le
4
L'île de Gozo, dans la baie de Dwejra à Malte (photo d'illustration).
L'île de Gozo, dans la baie de Dwejra à Malte (photo d'illustration).

Certains se font expulser tandis que d'autres sont accueillis à bras ouverts... avec leurs valises remplies de billets. Le Parlement maltais a voté, mardi, une loi qui permet aux étrangers d'obtenir la nationalité de cet archipel de 420 000 habitants pour la modique somme de 650 000 euros. L'enveloppe semble un peu épaisse pour avoir le droit de résider sur une île baignée par le soleil au beau milieu de la Méditerranée, mais Malte est surtout un membre à part entière de l'espace Schengen. Un passeport local permet donc de travailler et de vivre dans n'importe quel pays de l'Union. Cette offre pour le moins surprenante est tout à fait légale et elle a même reçu la bénédiction de la Commission européenne. Vive la crise...Malte s'est engagée à vérifier le sérieux des candidats à la naturalisation pour s'assurer de ne pas confier le précieux sésame d'entrée dans la bien friable forteresse européenne à des criminels. Mais le gouvernement a bizarrement choisi de confier cette tâche, ô combien sensible, à une entreprise privée, Henley & Partners, qui compte recevoir entre 200 et 300 demandes chaque année. Le Premier ministre travailliste, Joseph Muscat, juge que cette réforme devrait rapporter chaque année 30 millions d'euros aux caisses publiques, ce qui correspond à 46 naturalisations par an. Cette somme ne sera pas de trop pour combler le déficit public, qui a atteint 3,3 % du PIB en 2012 contre 2,8 % l'année précédente. Pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • finkbro1 le samedi 23 nov 2013 à 21:19

    pour 100 dollar on a un vrai passeport vénézuelien ^^

  • slivo le samedi 23 nov 2013 à 18:06

    LeRaleur : pour certains, passer le bac c'est justement traverser la Méditerrannée !

  • LeRaleur le vendredi 15 nov 2013 à 20:33

    En France, les bac+10 s'en vont, pendant que les bac-10 arrivent.

  • frk987 le vendredi 15 nov 2013 à 16:40

    En France on fait la même chose ...mais en sens inverse, une famille d'immigrés inemployables coûtent cette somme aux contribuables. A chaque pays sa méthode. Les uns attirent les riches mais il n' y a que la France pour attirer les traine-lattes.