Payet, le retour tant attendu

le
0
Payet, le retour tant attendu
Payet, le retour tant attendu

Absent de l'équipe de France depuis juin 2015, Dimitri Payet a été retenu par Didier Deschamps pour les matchs amicaux face aux Pays-Bas et la Russie. Un retour attendu tant le milieu offensif de West Ham brille en Premier League.

Didier Deschamps a rappelé une nouvelle fois qu’il n’était pas borné. Après avoir déjà retenu André-Pierre Gignac ou Mathieu Valbuena, deux joueurs avec qui ses rapports avaient été froids à un moment donné à l’OM, le sélectionneur a décidé de sélectionner Dimitri Payet, qu’il n’avait pas ménagé lors de son dernier passage en Bleus en juin 2015. Sur le plan sportif, ce retour est tout sauf sur une surprise pour le joueur formé à Nantes et brillant avec West Ham, dont il est l’artisant principal de l’excellent parcours en Premier League. « DD » était pourtant resté insensible à tous les compliments adressés au milieu offensif en novembre dernier lorsqu’il ne l’avait pas sélectionné pour les matchs amicaux face à l’Allemagne (victoire 2-0) et l’Angleterre (2-0).

Le sélectionneur avait justifié son choix en pointant du doigt le manque d’implication du joueur dans le collectif. Depuis, Payet n’a pas baissé le pied et ses statistiques (8 buts, 7 passes en Premier League) lui ont finalement réouvert les portes de la sélection. « Je n'ai pas eu de problème avec lui, a justifié Deschamps. Si ça avait le cas, il ne serait pas là. Il aura du temps de jeu. Je ne suis pas là pour faire des images. Après, il y a une question de choix et de concurrence. Si je ne prends pas Dimitri, j'en aurais pris un autre. »

Les deux matchs face aux Pays-Bas et la Russie sonnent comme une dernière chance pour l’ancien joueur de Saint-Etienne, qui a été préféré à Hatem Ben Arfa, un autre « rappelé » en novembre dernier. « Je ne remets pas en cause les qualités footballistiques d'Hatem. Dimitri ne joue pas sa vie sur ces deux matchs-là, promet le sélectionneur. Même s'il a des soutiens à droite et à gauche, c'est le footballeur qui m'intéresse. Je n'étais pas satisfait de certaines choses qu'il a faites, mais c'était sur le terrain. Le joueur qui ne joue pas, c'est normal qu'il ne soit pas content et qu'il fasse tout pour jouer. A un moment, l'intérêt collectif doit passer avant tout. On est là pour un objectif commun où tout le monde doit tirer dans le même sens. » Le message est passé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant