Payet foudroie la Roumanie

le
0
Payet foudroie la Roumanie
Payet foudroie la Roumanie

Au terme d'un match loin d'être maîtrisé, l'équipe de France s'est imposée lors du match d'ouverture de l'Euro (2-1) sur un coup de canon tardif de Dimitri Payet, seul joueur à avoir survolé la rencontre du côté bleu. Bougés dans tous les secteurs du jeu, les Bleus se sont fait peur mais repartent du Stade de France avec une victoire, et un huitième but en huit matchs pour Olivier Giroud.

France 2-1 Roumanie

Buts : Giroud (57e) et Payet (89e) pour la France ; Stancu (64e) pour la Roumanie

Il fallait que la foudre tombe. Parce que le temps, lourd toute la journée à Saint-Denis, l'exigeait et que la pluie était annoncée. Parce que l'électricité était palpable dans les yeux et les gestes des innombrables gendarmes, soldats, policiers à cheval et autres CRS mobilisés autour du Stade de France pour que tout se passe bien. Mais aussi parce que le public qui affluait dans les tribunes dès l'ouverture des portes à 18h avait besoin que l'Euro débute enfin. Et que son impatience n'a pas été arrangée par la gêne d'une cérémonie d'ouverture qui avait pour ambition d'éviter les clichés et qui n'a pas pu se retenir de vomir du jardin à la française, des danseuses de cabaret, des french kiss, du remix d'Edith Piaf et du David Guetta à pleine balle. L'équipe de France aussi avait besoin que l'orage éclate, après deux ans de matchs amicaux. Il fallait que la foudre tombe, donc, et il aura fallu attendre 89 longues minutes avant que celle-ci ne s'abatte définitivement sur la tête de la Roumanie.

Dès la fin du compte à rebours, dès le coup d'envoi de cet Euro, l'atmosphère est étouffante. Lloris doit sortir sa première parade de la compétition après seulement quatre minutes de jeu lorsque sa défense s'embrouille sur un corner roumain et laisse Stancu reprendre à bout portant au deuxième poteau. Les Bleus ne sont pas en reste. Griezmann met une tête sur le poteau dix minutes plus tard, puis loupe de très peu le cadre sur un centre de Payet à la 36e. La France fait gronder le tonnerre, comme elle sait le faire depuis quelques temps déjà. En dehors de ses premiers coups de pied arrêtés (systématiquement trop courts), Payet est impeccable, provoque, distribue, lance. Pogba semble aussi plus en jambes que lors des deux matchs de préparation, il s'applique davantage sur ses ouvertures, et offre notamment un caviar à Sagna sur la première occase de Griezmann. On croit même que la Roumanie est foudroyée à la 57e minute, lorsque Giroud dévie de la tête devant le portier roumain pour ouvrir le score. Mais l'adversaire bouge encore, et la…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant