Payet et Ayew donnent le ton, l'OM s'amuse

le
0
Payet et Ayew donnent le ton, l'OM s'amuse
Payet et Ayew donnent le ton, l'OM s'amuse

Les Marseillais ont plié le match en une demi-heure grâce à un collectif une nouvelle fois impressionnant et des leaders dans le bon tempo. Les joueurs stéphanois, dépassés en première période, se sont montrés quand l'OM lâchait physiquement. Il était déjà trop tard.

Olmypique de Marseille
Steve Mandanda (7) : Une partie plutôt tranquille pour Steve, qui a pu regarder le Vélodrome en transe. Avant de sécuriser la victoire des siens dans les dernières minutes.

Brice Dja Djédjé (5,5) : Passer en quelques mois de Pascal Dupraz à Marcelo Bielsa, c'est comme passer de Jean-Jacques Bourdin sur RMC à Michel Onfray sur France Culture. On pige pas tout, mais on sent qu'on sera plus intelligent avec. Alors on écoute et on s'applique. N'a pas tout compris sur le but de Brison.

Nicolas Nkoulou (6,5) : Nicolas Nkoulou a retrouvé son flegme de sénateur. L'histoire d'un mec imbougeable qui prend peu d'initiatives.

Jérémy Morel (7) : Latéral en détresse l'année dernière, défenseur central dominant cette saison. Peut-être qu'il a désormais un entraîneur.

Benjamin Mendy (6) : Il est loin le temps où Benjamin Mendy centrait derrière le but et laissait des boulevards derrière lui. En fait non, c'était il y a quatre mois.

Alaixys Romao (6) : Un ouvrier spécialisé de plus au service d'une production esthétique. Un message d'espoir.

Giannelli Imbula (7) : MUY BIEN Giannelli ! Remplacé par Mario Lemina à la 64e minute qui a terminé le travail proprement quand ses coéquipiers fatiguaient.

Florian Thauvin (5) : Dans cette orgie collective, Florian en a fait un peu trop. Le mec qui veut participer à la fête alors qu'il est déjà invité. Le Frédéric Lefebvre du gouvernement Fillon III. Remplacé par Romain Alessandrini à la 57e, qui se faisait surnommer Valbueno à Clermont Foot. Voilà, c'est tout.

Dimitri Payet (8) : Dimitri Payet cherche depuis le début de sa carrière de la constance et souffre des surréactions en chaîne qui suivent ses bonnes performances. Pas d'enflammade, donc. Continue, Dimitri. Remplacé par Abdelaziz Barrada à la 83e, qui a délivré une merveille à Gignac.

André Ayew (8) : L'année dernière, il se battait tout seul. Désormais, André Ayew rythme les efforts de ses coéquipiers. L'activité d'un troisième ligne aile. André met la tête là où les autres n'osent même pas aller avec le pied.

André-Pierre Gignac (4) : André-Pierre est passé à côté de son match ce soir. Anecdotique pour cet OM-là.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant