Payer moins d'impôts en aidant les éleveurs de moutons

le
5
Payer moins d'impôts en aidant les éleveurs de moutons
Payer moins d'impôts en aidant les éleveurs de moutons

Payer moins d'impôts en aidant les éleveurs de moutons, c'est désormais possible, à condition d'avoir un peu les moyens... En quête de solutions pour monter ou relancer une exploitation, les agriculteurs ne sont pas à cours d'idées. La dernière en date, évoquée ce matin sur Europe 1, ne manquera pas d'éveiller l'intérêt des particuliers puisqu'elle va entraîner la création d'une nouvelle niche fiscale.

Comment cela s'organise-t-il ? Né d'un partenariat entre la Fédération Nationale Ovine (FNO) et Labeliance Invest, société habituellement spécialisée dans les montages de financement pour les PME-PMI, Labeliance Agri 2013 est un produit financier qui vise à apporter une solution de financements dans le cadre d'une installation ou d'un développement d'exploitation. Il s'appuiera sur les particuliers qui deviendront co-propriétaires. En retour, l'agriculteur devra s'acquitter d'un taux d'intérêt de 2% par an. Surtout, en s'engageant dans ce type d'opération, le particulier bénéficiera par ailleurs d'une forte baisse de ses droits de succession, qui pourraient être divisés quatre à huit fois.

20 M? espérés d'ici juillet

Gérarld Evin, président de Labeliance Invest, ne doute pas du pouvoir de séduction du projet, alors que les premiers dossiers doivent être bouclés ces jours-ci : « Nous ciblons des souscripteurs particuliers "haut de gamme". Parmi nos partenaires, nous démarcherons des gestionnaires de patrimoine, des gestionnaires de fortune et des courtiers en assurances. » L'investissement minimum sera de l'ordre de 30 000 euros, mais le versement moyen des souscripteurs davantage compris entre 100 000 et 200 000 euros. « D'ici mi-juillet 2013, nous devrions pouvoir lever environ 20 M? », explique M. Evin.

Côté agriculteurs, on se montre à peine moins enthousiastes. Dès septembre dernier, Serge Préveraud, le président de la Fédération nationale ovine (FNO), argumentait ainsi la...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9163734 le lundi 27 mai 2013 à 17:27

    Comment penser que l on pourra récupérer son investissement alors que l on nous dit à longueur d années que m on ne gagnepas d argent. Effectivement une bonne manière d être tondu

  • supersum le lundi 27 mai 2013 à 17:24

    La seule façon de ne plus etre tordu est de ne plus investir, vive les rentiers

  • M5005891 le lundi 27 mai 2013 à 17:06

    Je préfère unvestir dns du cochon, au moins je ne partagerai pas avec nos poseurs de bom.bes et preneurs d'ot.ages de plus en plus nombreux dans notre pays.

  • md24750 le lundi 27 mai 2013 à 16:15

    bé éé éé éé ... on s'entraîne pour être de parfatis moutons.

  • mjjmimi le lundi 27 mai 2013 à 15:04

    Une solution pour se faire tondre ?