Pauvreté: Jean-Marc Ayrault fustige stigmatisation et assistanat

le
0
JEAN-MARC AYRAULT FUSTIGE STIGMATISATION ET ASSISTANAT AU SUJET DE LA PAUVRETÉ
JEAN-MARC AYRAULT FUSTIGE STIGMATISATION ET ASSISTANAT AU SUJET DE LA PAUVRETÉ

ALFORTVILLE, Val-de-Marne (Reuters) - Jean-Marc Ayrault s'est élevé jeudi contre toute forme de stigmatisation des personnes en difficulté à l'occasion de la Journée mondiale du refus de la misère.

Le Premier ministre a visité à Alfortville, près de Paris, une pension de famille pour personnes en difficulté installée dans l'immeuble où l'Abbé Pierre, mort en 2007, passa les dernières années de sa vie.

"Non à la stigmatisation des gens en précarité. La France est une République laïque, démocratique et sociale, c'est l'article I de notre Constitution. Il faut qu'on se le rappelle tout le temps, c'est un levier de l'action, de l'engagement", a-t-il déclaré à sa sortie.

Aux yeux du Premier ministre, aider, "c'est tendre la main, donner des coups de pouce, ce n'est pas faire à la place des gens".

"Quand on prend une mesure comme la 'garantie jeune' pour les jeunes sans diplôme, sans qualification, très éloignés de l'emploi, on nous dit 'assistanat'. Moi je dis 'dignité, responsabilité, solidarité'", a-t-il plaidé.

Actuellement expérimentée, la "garantie jeune" offre un revenu de solidarité aux jeunes de mois de 25 ans qui s'engagent à suivre un accompagnement vers une formation ou un emploi.

Elizabeth Pineau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant