Pau : Colin Slade prêt au combat

le
0
Pau : Colin Slade prêt au combat
Pau : Colin Slade prêt au combat

Arrivé à Pau le 17 novembre dernier, Colin Slade (28 ans) n'a toujours pas joué avec la Section Paloise cette saison. Mais l'international néo-zélandais sera sur la feuille de match vendredi face au Racing. Présenté officiellement mercredi matin, le double champion du monde a pour objectif de sortir Pau du bas du classement.

La Section Paloise est en difficulté. Avec seulement trois victoires pour six défaites, les Béarnais ne sont qu’à deux points de la zone de relégation squattée par Agen et Oyonnax. Pourtant, la Section a mis les moyens pour son retour en Top 14. Les expérimentés Julien Pierre, Euan Murray ou Santiago Fernandez ont été recrutés. Et bien sûr, les deux stars néo-zélandaises Colin Slade et Conrad Smith. Mais sans les deux champions du monde, Pau n’y arrive pas. Des défaillances défensives et un manque de puissance offensif en sont les principales causes. En ce début de mois de décembre, les Palois respirent un peu mieux, Colin Slade va enfin jouer. Arrivé le 17 novembre dernier, le double champion du monde aux 21 sélections chez les Blacks aura attendu près de deux semaines avant de faire sa première apparition sous le maillot vert. Lors de sa présentation officielle mercredi, le manager de la Section Simon Mannix a indiqué qu’il sera « opérationnel sur le terrain à partir du 1er décembre ». La date est passée et Slade sera donc sur la feuille de match ce week-end face au Racing. Mannix reste conscient que lui seul ne fera pas la différence. « C'est un grand joueur. Il jouera avec le même état d'esprit que les autres. Je n'attends pas de lui qu'il fasse la différence, c'est le collectif qui doit l'aider. Il amènera ce qu'il sait faire, même avec un temps court de préparation » a déclaré l’entraîneur au journal Sud-Ouest.

« Gagner à la maison »

A Pau depuis quinze jours, Colin Slade a eu le temps de visiter sa terre d’accueil et de s’y adapter assez facilement comme il l’a expliqué en conférence de presse mercredi. « Je me sens comme chez moi ici. Le Béarn ressemble beaucoup à la Nouvelle-Zélande ». S’il a participé à son premier entraînement avec les Palois seulement mardi, Colin Slade est déjà bien intégré dans l’équipe grâce à de vieilles connaissances. « Je connaissais Chris King et Daniel Ramsay avant de venir à la Section. Et Santi Fernandez est devenu mon traducteur », s’amuse le demi d’ouverture. Et tant mieux, parce que vendredi, la Section Paloise reçoit le Racing 92 pour un match qui s’annonce compliqué. Même si la nouvelle recrue du Racing 92, un certain Dan Carter, ne sera pas là. Slade en est conscient : « Le Racing est une des meilleures équipes du championnat. Mais il faut impérativement gagner à la maison. » Le Néo-Zélandais, malgré un seul entraînement et une Coupe du monde, est prêt : « Physiquement, je me sens vraiment bien malgré cette longue saison. Je suis prêt à jouer. »

Les supporters palois verront certainement un peu plus de jeu ce vendredi soir avec la présence de Colin Slade sur la pelouse. Mais les Béarnais en auront certainement encore plus à partir de fin décembre. La seconde recrue phare de la Section, Conrad Smith (34 ans, 94 sélections) lui aussi double champion du monde avec les All Blacks, est attendu pour le 10 décembre. Si Colin Slade est conscient d’être venu avec pour objectif le maintien - « Je suis motivé par ce challenge. Il y a quelque chose à construire ici et on a les qualités pour le faire » - il avoue que la décision de signer à Pau n’a pas été évidente. Mais quelques détails ont joué en faveur de la Section. « Cela a été un choix difficile de quitter la Nouvelle-Zélande et les All Blacks, mais je suis très content d'être ici à Pau. J'ai encore plusieurs années devant moi, mais le fait de savoir que Conrad Smith serait là et que le manager est néo-zélandais m'ont sûrement aidé à faire mon choix. » La Section a encore quelques semaines à tenir avant de pouvoir associer ces deux Blacks et peut-être faire trembler le Top 14.

Le groupe palois pour affronter le Racing 92
Avants : Jérémy Hurou, Chris King, Mehdi Boundjema, Quentin Lespiaucq, Euan Murray, Sylvain Charlet, Daniel Ramsay, Julien Pierre, Josefa Domolaïlaï, Paddy Butler, James Coughlan, Loïc Bernad, Brice Monzeglio, Sean Dougall
Arrières : Samuel Marques, Thibault Daubagna, Brandon Fajardo, Colin Slade, Santiago Fernandez, Jale Vatubua, Watisoni Votu, Julien Fumat, Siréli Bobo, Mosese Ratuvou, Damien Traille

Jérémy BALLESTER

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant